Vidéo avec iPhone: alors, c’est à l’horizontale ou à la verticale ?

Capture d’écran 2015-03-28 à 09On en a déjà parlé ici, les vidéos en mode paysage s’adaptent à tous les écrans et notamment aux plateforme de diffusion de vidéo en ligne comme YouTube. Mais la situation est peut-être en train de changer comme le pointe Aurélien Viers dans un article de l’Obs (« C’est officiel: vous pouvez fier verticalement, comme un touriste un peu neuneu« ). Je complète ici mes propos qui ont été résumés dans l’article par l’auteur. 

Les applications mobiles de streaming vidéo live qui connaissent un engouement énorme ces dernières semaines (Meerkat ou Periscope de Twitter) proposent des images verticales. Snapchat propose aussi depuis un moment-déjà des images verticales. Et Instagram avait ouvert la voie en quelque sorte avec des images carrées.

Les apps Periscope, Meerkat et Snapchat ont pris le parti de traiter la vidéo à la verticale.
Les apps Periscope, Meerkat et Snapchat ont pris le parti de traiter la vidéo à la verticale.

En faisant ce choix, les auteurs de ces apps ont fait un pari: le tournage et le visionnage de vidéo sur mobile se font bien souvent avec le smartphone en position verticale. C’est un usage important qui va devenir dominant.

Pourquoi est-ce un problème ?

Si depuis l’origine du cinéma, les images qui bougent sont proposées en format paysage, c’est pour tenir compte de notre champ de vision. Nos yeux sont positionnés l’un à côté de l’autre et non l’un au-dessus de l’autre, ce qui donne un champ de vision de 16/10 environ, c’est à dire très proche des 16/9 des écrans de télé ou de smartphones (placés à l’horizontale). Ces dimensions ressortent d’une étude de la NASA rapportée par le site BoingBoing en 2013.

image02613

 

L’autre difficulté pour les producteurs de contenus, c’est que beaucoup de nos écrans sont au format paysage et impossible à retourner: ordinateur et télévision, par exemple.

Faut il choisir de privilégier ceux qui consultent les vidéo sur smartphone sans tourner leur écran ? Ou plutôt ceux qui regardent sur des écrans plus grands et horizontaux ? La réponse sera sans doute variable selon le public auquel on compte s’adresser. Le sujet, en tout cas, n’a pas fini de faire débat chez les professionnels et les amateurs éclairés.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *