Plussh: l’appli française qui vient concurrencer Periscope sur le terrain du live stream video

Des journalistes qui lancent une start-up. A lui seul l’événement vaudrait que je m’y intéresse. Mais quand cette jeune pousse prétend jouer dans la cour des applis qui proposent du live stream video en HD (ce que ne font pas Periscope et Meerkat), impossible de passer à côté.

L’appli gratuite s’appelle Plussh, elle est disponible sur l’Appstore depuis mercredi dernier. Simple à utiliser (quand on a compris qu’il faut cliquer sur le « P » pour lancer la captation. J’ai demandé à l’un des cofondateurs de Plussh de m’en dire plus. Une interview réalisée place de la Comédie à Montpellier, la ville des créateurs de l’appli.

Laurent Damiron, Dimitri Moulins, Thibault Wasiolek (les journalistes) et Chris Salvadori (le CTO) ont imaginé leur appli il y a deux ans en constatant qu’il était compliqué de couvrir un événement en direct en vidéo à partir d’un smartphone.

L’image diffusée via Plussh est accessible sur la page de profil que les utilisateurs génèrent en se créant un compte et elle peut être « embeddée » comme n’importe quelle vidéo YouTube ou Dalilymotion. Ca marche à la fois pour le direct et en replay. Les vidéos sont en effet stockées sans limite de temps.

L’une des caractéristiques de Plussh, c’est la qualité de l’image. Diffusion en HD dès que l’utilisateur est connecté sur un réseau 3G (à plus forte raison en 4G). Autre trait particulier, des temps de latence réduits qui permettront bientôt l’organisation de duplex. Les choix techniques de Plussh (ne pas passer par une diffusion RTMP mais préférer le HLS d’Apple) permettent ces performances.

L’une des faiblesses principales de l’appli actuellement concerne la difficulté à partager l’annonce du début du live. Les intégrations Twitter et Facebook sont prévues pour une prochaine version. Les créateurs annoncent également qu’il sera possible d’alerter ses amis par SMS du lancement d’un direct.

D’un point de vue économique, les créateurs de Plussh sont en train de lancer une levée de fonds d’un million d’euros. Ils visent un nombre d’utilisateurs compris entre 50 000 et 100 000 d’ici un an. L’appli sera proposée à trois types de clients:

  • grand public (version gratuite avec publicité)
  • entreprises, collectivités territoriales, etc (version premium à 19,90 € par mois avec possibilité d’intégrer son logo)
  • médias (version custom et tarification individualisée en fonction des configurations et du volume de trafic)

Plussh s’annonce prometteuse à condition sans doute d’affiner l’ergonomie de l’appli.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *